Masunaga : sobre et chic

Direction le Japon. Petit pays par sa taille, connu dans l’imagerie populaire pour ses sushis, ses mangas et ses artistes tel le peintre Okushaï. Le Japon est surtout un grand pays d’innovations. La preuve avec la prestigieuse marque Masunaga. Son fondateur, Gozaemon Masunaga commence son activité dès 1905 pour devenir l’incontestable numéro un des lunetiers nippons. Plusieurs fois silmo d’or (l’équivalent des oscars, s’il vous plait !), il est le seul fabricant de lunettes au monde à réaliser toutes les pièces de ses montures à la main, de façon artisanale, une par une. Derrière ce talent, se cache avant tout un savoir-faire perfectionniste qui combine une ingéniosité ancestrale avec des avancées technologiques toujours à la pointe.    Les matériaux utilisés, le bambou, l’acétate, le titane, et même l’or 18 carats, sont soigneusement agencés. Ici, tout est style et volupté. D’ailleurs, les marques les plus luxueuses font appel à ce savoir-faire unique pour leurs collections comme le très prisé styliste Kenzo Takada. Et ce n’est pas un hasard non plus si l’empereur japonais et même le roi du cinéma Robert De Niro portent ses montures…

Virtuose !

masunaga

Factory 900 : rock et choc

Toujours au Japon, toujours dans l’innovation, et toujours auréolé d’un silmo d’or, nous partons à présent dans une autre dimension, faite de volumes, de reliefs, de courbes futuristes, toute en matière. Bienvenue chez Factory 900, dans le vortex de son Kréateur en chef, Yoshinori Aoyama. L’univers de la marque chamboule tous les principes de gravité et réussit le pari un peu fou d’allier des volumes conséquents avec esthétisme. Comme venues du futur, ces montures audacieuses et luxueuses, fabriquées de façon artisanale vous séduiront dès le premier contact.

Touchez du regard ces lignes…Pour puristes exigeants !

factory

X. Derome : raffiné et acidulé

Nous rentrons du pays du soleil levant pour vous faire découvrir l’élégance 100% française de Xavier Derome. Marque de fabrique reconnaissable dès le premier regard, ses lunettes mille feuilles sont aussi colorées que douces. Le savant collage de plaques d’acétate  de cellulose, nous donne à toucher une matière graphique aussi belle que savoureuse. « Tombé dedans quand il était tout petit », cet artisan lunetier perpétue l’héritage familial et a su perfectionner cette matière qu’il affectionne tant grâce aux heures passées dans l’atelier de ses parents, à parfaire et inventer ses montures.

À consommer avec délectation !

derome